Accueil > A l’affiche > L’administration ne veut plus voir les travailleurs étrangers

L’administration ne veut plus voir les travailleurs étrangers

Le transfert de la MOE au 1er avril à des plates-formes interrégionales est l’occasion de se réinterroger sur le statut des travailleurs et travailleuses étranger.es. Tandis que l’administration s’éloigne de ces usager.es qu’elle méprise, le gouvernement maintient une réglementation discriminante qui conduit plusieurs centaines de milliers de sans-papiers à verser cotisations sociales et impôt sur le revenu sans pouvoir bénéficier de leur redistribution.

Au lieu du transfert de la MOE, nous réclamons la fin de cette réglementation et l’égalité de traitement entre salarié.es français.es et étranger.es.

l’administration ne veut plus voir les salariés étrangers


Article publié le vendredi 29 janvier 2021