Accueil > Notre Syndicat > Sections régionales et locales > Bourgogne-Franche-Comté > Bourgogne > Médaille du Travail : avec Sarkozy, bientôt médailles cercueil

Médaille du Travail : avec Sarkozy, bientôt médailles cercueil

MEDAILLES DU TRAVAIL : AVEC SARKOZY BIENTOT
MEDAILLES CERCUEIL

Le saviez-vous, après vingt ans de bons et loyaux services, les salariés (du privé) ont droit à la médaille « Argent », après trente ans de travail, la médaille « Vermeil », après trente cinq ans c’est la médaille « Or » (comme aux JO) et après quarante ans c’est le top « Grand or ».

Pour les fonctionnaires, rien de tel, mais c’est bien connu, « qu’ils n’en fichent pas une rame, ces gros fainéants de fonctionnaires, ces scélérats qui mangent le pain des autres, pour eux c’est la belle vie, petit noir le matin et lecture du journal et sieste l’après-midi ». C’était en tout cas le message que nos élites ont envoyé à la population jusqu’à ce que la grande crise ne vienne tous nous frapper, de manière si « imprévisible » comme ils se plaisent à le dire à longueur d’ondes.

Pour l’heure en tout cas, ce discours là semble laisser de plus en plus de marbre une population exsangue, qui commence à comprendre qu’elle n’est l’objet que d’une manipulation orchestrée par un pouvoir politique corrompu par une élite patronale.

Pour certains fonctionnaires on a déjà la médaille « cercueil », par exemple : les militaires tués en Afghanistan ou lorsqu’un employeur vous reçoit lors d’un contrôle avec le fusil, ou bien encore, lorsque des collègues en grande souffrance en arrivent à se suicider.

Mais rassurez-vous, SARKO et sa clique ont toujours un costume noir dans leur penderie.

Bientôt, avec les soi-disant réformes tout le monde aura le droit de travailler plus longtemps « TRAVAILLER PLUS POUR CREVER PLUS VITE ».

A quand la canne d’or, le cercueil poignées argent, pour les ouvriers, poignées or pour l’encadrement.

Déjà dans la fonction publique, les audits parlent de nous en évoquant les « corps vivants et les corps morts ».

Pour les dirigeants, PDG… avec leurs stock-options, bonus, parachutes et retraites dorés…., ce sera plages et cocotiers.

Nos parents et grands parents se sont battus pour acquérir des droits et nous, nous sommes en train de les perdre à la vitesse grand V, ou plutôt de nous les faire VOLER.

Arrêtons de nous regarder le nombril, en nous disant que d’autres se battront pour nous.

Pensons à nos enfants et petits enfants qui méritent mieux pour leur avenir, que ce que leur promet ce gouvernement.

Si nous ne faisons rien dès maintenant alors nous perdrons tout ce qui a été si durement acquis :

- la retraite, correctement rémunérée pour vivre décemment ;
- la sécurité sociale, pour se soigner efficacement ;
- les congés payés et des salaires revalorisés pour en profiter vraiment, sans être obligés de se serrer la ceinture de plus en plus….

Alors, oui il est grand temps d’appeler à la GREVE GENERALE, de se soulever contre cette oppression, cette guerre contre les peuples, mise en œuvre par un système pervers et révoltant, le CAPITALISME totalement dérégulé ces dernières années, qui laisse des millions de personnes sur le bord de la route, abandonnées à leur triste sort, qu’on laisse crever de faim, alors que des milliards sont distribués avec nos impôts, à des voyous qui s’en mettent plein les poches à bon compte.

Les copains dans ce système sont servis les premiers.

Alors, oui devant de telles inégalités, de telles injustices, nous devons nous révolter, nous soulever.

C’est du peuple que la solution viendra, c’est sa force, qui pourra faire reculer ce gouvernement et ce patronat autiste et méprisant.

Le peuple a toute légitimité pour se faire entendre, par la protestation, le refus, la révolte.

Ce rapport de force avec ces élites là est devenu la seule alternative possible.

Depuis 1789, notre tradition républicaine légitime cette contestation d’un pouvoir autiste et égotiste, infidèle et autoritaire.

Rappelant que « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme », la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen inclut, outre la liberté, la propriété et la sûreté, « LA RESISTANCE A L’OPPRESSION ».

ALORS OUI, IL EST QUESTION ICI ET MAINTENANT DU
DROIT DE RESISTANCE

NOUS LANCONS UN APPEL AU REVEIL CITOYEN POUR LA CONVERGENCE DES LUTTES,
DANS L’UNITE ET LA FRATERNITE

Word - 140 ko
Télécharger le tract Sud Yonne Médailles cercueil


Article publié le lundi 6 avril 2009