Accueil > Lire / Écouter / Voir > Les frères BONNEFF

Les frères BONNEFF

Ils menèrent des enquêtes précises, au scalpel, d’investigations documentées, dans un langage simple, accessible et sans fioritures.

Tous les journalistes (ils en ont encore le nom et surtout la carte) pourraient s’inspirer de cette manière d’écrire et de relater la réalité du monde du travail. Car, en définitive, ce sujet, largement tombé en désuétude aujourd’hui concerne malgré tout 26 millions de personnes en France...

Les frères BONNEFF sont tous les deux morts à l’automne 1914 sur le Front à quelques semaines d’intervalle.

De leur œuvre, on notera :

-  « Aubervilliers », une description puissante et remarquable de la vie prolétarienne en banlieue.
-  « Marchands de folie », qui décrit les salariés dans les estaminets, les cabarets, sur les quais de Rouen, les effets de l’absinthe (qui sera interdite en 1917) sur les ouvriers.
-  « La classe ouvrière » sur les boulangers, les employés de magasin, les terrassiers, les travailleurs de restaurant, les cheminots, les postiers, les compagnons du bâtiment, les blessés, les meurtris du travail et laissés pour compte.

A savourer également, un numéro spécial de "l’Assiette au Beurre" sur les métiers qui tuent avec des dessins de Grandjouan.

A partir des documents libres de droits mis en ligne par la bibliothèque nationale de France via Gallica, Sud Travail vous propose de consulter en intégralité deux livres de Léon et Maurice BONNEFF.

Lisez quelques chapitres au hasard et vous lirez tout…

- La vie tragique des travailleurs
- Les métiers qui tuent


Article publié le mercredi 27 janvier 2010