Accueil > Dossiers > Dossiers > Les Retraites > La Grève : Bulletin SOLIDAIRES n°1

La Grève : Bulletin SOLIDAIRES n°1

CFDT, CFTC, CGT, FSU, UNSA et bien sûr Solidaires se prononcent clairement pour « la tenue d’Assemblées Générales et l’organisation de consultations unitaires des salarié-e-s sur leur lieu de travail » pour « définir démocratiquement le rythme, les formes et les suites de l’action ».

La grève se construit, à la base, dans les secteurs professionnels et les localités

Les appels unitaires à un mouvement de grève interprofessionnelle se sont multipliés ces derniers jours, amplifiant considérablement les premières initiatives de l’Union syndicale Solidaires et de secteurs de la CGT.

Les syndicats Solidaires, CGT, FSU, FO, CFDT, UNSA, … s’engagent dans la grève reconductible dans les raffineries, les Collectivités Territoriales, les transports urbains, aériens et maritimes, à la RATP, à la SNCF, dans l’Education nationale, au Ministère des Finances, au Ministère de la Culture, à La Poste, France Télécom, la Sécurité Sociale, EDF, à GDF/Suez, au Ministère de l’Environnement et de l’Equipement, au Ministère du Travail, au Ministère des Transports, dans les Hôpitaux, l’audio-visuel, les Banques, à la Météo, à Pôle Emploi, dans des entreprises de Métallurgie, Commerces, Services, Chimie, Prévention/Sécurité, Construction, Nettoyage,… De nombreuses Unions Départementales interprofessionnelles appuient ces appels à la grève.

La priorité : tous et toutes en grève et dans les manifestations, mardi 12 !

La reconduction de la grève et son élargissement seront possibles à partir de la réussite du 12. Des millions de grévistes et de manifestant-e-s partout en France mardi, voilà qui nous permettra dans les Assemblées Générales le jour-même et le lendemain de décider la poursuite du mouvement jusqu’au retrait du projet de loi. Chacun-e de nous peut participer à cette lutte sociale : première étape le 12, en participant aux manifestations, ensuite décidons la grève partout où c’est possible, proposons des actions permettant à tous de se retrouver ensemble.

Pour perdre moins d’argent : la grève reconductible

Quelques jours de grève pour ne pas perdre des années de temps libre, ca vaut le coup, non ? La grève, ça coûte de l’argent ; c’est indéniable. Mais la mise en oeuvre de ce projet de loi nous en coûtera bien plus ! Directement, à travers les pensions de retraite considérablement réduites et indirectement car une défaite sociale sur ce dossier serait la porte ouverte à de nouvelles remises en cause. Pour gagner plus, il faut lutter le plus efficacement possible : pour l’Union syndicale Solidaires, l’heure est maintenant à une grève reconductible qui ne reviendra pas plus cher que des grèves isolées et nous permettra de gagner.

Un mouvement de plus en plus fort : maintenant, on passe un cap et on va gagner !

Les journées d’actions des 7 septembre, 23 septembre, 2 octobre ont chacune rassemblé environ 3 millions de personnes : c’est plus que durant le mouvement de novembre/décembre 1995 ! Et les manifestant-e-s ne sont pas les mêmes d’une manif. à l’autre : il y a un rejet très massif de ce projet de loi, une volonté d’imposer un autre partage des richesses. Maintenant, c’est la grève interprofessionnelle reconductible et on va gagner !

Faisons circuler l’information

Faire circuler l’information vraie est déterminant dans la réussite de la grève. Solidaires s’y emploie à travers une rubrique "Action !" sur son site : http://www.solidaires.org/rubrique3.... Envoyez vos informations sur contact@solidaires.org pour alimenter celle-ci et le présent bulletin quotidien.

TELECHARGER LE BULLETIN LA GREVE N°1 : ICI

PDF - 64.9 ko


Article publié le mercredi 13 octobre 2010