Accueil > Notre Syndicat > Sections régionales et locales > Normandie > Haute Normandie > Haute-Normandie : battage médiatique contre l’Inspection du travail

Haute-Normandie : battage médiatique contre l’Inspection du travail

Communiqué Sud Travail Haute-Normandie

Grève de la faim et présomption de culpabilité 

Quand le battage médiatique d’un patron remplace la légalité administrative et l’autonomie de l’inspection du travail : depuis une huitaine de jours, la presse locale, nationale, et des utilisateurs anonymes d’internet, diffusent à volonté des informations douteuses sur une affaire qui se passe dans le département de Seine-Maritime.

Une inspectrice du travail dans le cadre des prérogatives que lui donne le Code du Travail, a refusé à un employeur l’autorisation de licencier pour motif disciplinaire un délégué du personnel.

L’employeur a, dès la réception de cette décision administrative, présenté à l’Inspectrice du travail un recours gracieux assorti d’une grève de la faim savamment orchestrée, notamment par voie de presse, afin de contraindre l’inspectrice à autoriser le licenciement d’un salarié.
Les salariés de la même entreprise, par crainte de voir disparaître l’entreprise, ont organisé un rassemblement devant les bureaux de l’Inspection du travail, le matin du 10 novembre 2010, jour où l’employeur et le salarié concerné devaient rencontrer l’Inspectrice du travail afin de traiter, dans le délai requis de 2 mois, du recours gracieux.

Depuis, des blogs outrageants et insultants, tant pour les Inspecteurs et contrôleurs du travail garants de l’application du code du droit du travail dans les entreprises et qui font leur métier dans la plus grande rigueur que pour les organisations syndicales en charge de la défense des intérêts des salariés, visent à discréditer l’action de ces derniers.

Les organisations syndicales (SUD travail et Solidaires) souhaitent apporter dans le présent communiqué, non pas leur appréciation sur le dossier en lui-même mais leur éclairage sur des principes et valeurs fondamentales de notre République :
- la protection des représentants du personnel applicable en matière de droit du travail.
- les garanties liées à l’indépendance des inspecteurs du travail.
- le respect du contradictoire.

Au-delà, nous souhaitons réaffirmer tout notre soutien à notre collègue, mise malgré elle au centre du tourbillon médiatique dans le simple exercice de sa profession.

Le 18 novembre 2010

PDF - 67.7 ko
Communiqué de presse SUD TAS Haute Normandie 18112010


Article publié le vendredi 19 novembre 2010