Accueil > Notre Syndicat > Sections régionales et locales > Auvergne-Rhône-Alpes > Section Auvergne Rhône-Alpes > Afin que les oubliés ne se transforment pas en indignés

Afin que les oubliés ne se transforment pas en indignés


Lettre ouverte à M. Delarbre, Direccte Rhône-Alpes

A ce jour, nous n’avons pas connaissance d’une intervention de votre part à tous niveaux suite à notre mécontentement exprimé lors de l’entretien du 24/11 avec M. Damezin.

Pour mémoire, nous vous rappelons que ce mécontentement provient du fait que certains agents de catégorie C ou B n’ont pas été bénéficiaires de reliquats de primes de fin d’année, de surcroît, sans notification écrite.
De plus, l’application stricte du plafonnement des rémunérations accessoires entraîne aussi le blocage du niveau des primes pour certains agents de catégorie C et B qui ne sont pourtant pas les mieux lotis de notre administration. Ce qui est d’autant plus injuste.

Nous vous rappelons que du fait de la RGPP, la charge de travail et les missions des agents n’ont de cesse de s’accroître avec un point culminant cette année : à la mise en place de Chorus !

Une absence totale de reliquat et de possibilité d’évolution indemnitaire traduit l’absence totale de reconnaissance du travail réalisé par les agents.

Dans un premier temps nous vous demandons une notification écrite, motivée, circonstanciée, chiffrée et explicite (plafonds) aux agents concernés, incluant les possibles voies de recours !

Nous maintenons notre demande d’un courrier officiel de votre part adressé à la DAGEMO, avec copie à notre attention et à celle des syndicats, expliquant notre situation et demandant la révision immédiate de ces plafonds, demande que nous avons formulée auprès de M. Damezin qui devait vous la relayer.

Par ailleurs, nous demandons un signe fort et concret de votre part par l’octroi pour 2011 d’un complément financier aux agents oubliés de la Direccte de Rhône-Alpes (sous une forme à déterminer : un rappel sur janvier, cartes achats, création d’une prestation sociale locale…).

Enfin, nous vous demandons de prendre des dispositions afin que cette situation ne se reproduise pas en 2012 !

En l’absence d’acte concret de votre part, nous porterons nos demandes devant le Préfet de Région et le DAGEMO.

1er décembre 2011

Word - 109 ko
Afin que les oubliés ne se transforment pas en indignés : lettre ouverte à M. Delarbre, Direccte Rhône-Alpes. Télécharger la pétition.


Article publié le mardi 20 décembre 2011