Accueil > Notre Syndicat > Sections régionales et locales > Nouvelle-Aquitaine > Aquitaine > Gironde > "Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés"*

"Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés"*


Intersyndicale de l’inspection du travail et des services emplois de la Direccte Gironde

L’Etat organise la liquidation de ses services et de ses agents, non par la peste, mais par une politique précise mise au service d’intérêts marchands, et non des citoyens. Cela s’appelle la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques).

Au Ministère du Travail, cela se traduit par moins d’agents pour renseigner le public, par des attentes interminables, par des dossiers et des urgences non traitées malgré le respect nécessaire des droits des travailleurs, et par la disparition organisée de missions liées au maintien des salaires et des emplois de l’ensemble de la population (ou leur transformation en simple chambres d’enregistrement sans aucune garantie de bonne administration).

L’autre face de la RGPP est la dévalorisation de l’ensemble des services publics, de leur principes d’action, et des agents qui les font fonctionner. Les politiques de l’emploi, le droit du travail ainsi que le contrôle de son application concrète en subissent durement les conséquences, notamment par l’orientation des actions de contrôle sur des objectifs chiffrés déconnectés de la réalité sociale.

Ce traitement est indigne du service dû par l’inspection du travail et les services de l’emploi à la population en période de crise économique. Et au sein même du Ministère du Travail, les conséquences sur les agents dévoués à leurs missions sont dramatiques :

LE SERVICE PUBLIC EST A VENDRE ET TOUS DOIVENT DISPARAITRE !

Luc BEAL-RAINALDY au mois de Mai 2011, Romain LECOUSTRE le 18 Janvier 2012 sont bien morts de la RGPP.

ILS SE SONT SUICIDES

Luc Béal-Rainaldy, Inspecteur du travail et militant syndical, s’est jeté dans la cage d’escalier du Ministère du Travail, Romain Lecoustre, Inspecteur du travail et militant syndical, s’est pendu à son domicile. Tous deux ont clairement pointé leur épuisement dans leur lutte contre les conséquences de la RGPP, dans leur lutte contre cette hiérarchie payée pour mettre en œuvre au bulldozer la casse du service public, dans leur lutte pour la sauvegarde d’un service public au service du public.

À qui le tour ?

Nous demandons des comptes et lutteront encore pour que le Ministère du travail demeure la maison des travailleurs. Mais jusqu’à quand ?

Qui sera comptable de la mort de Luc, de Romain et des suivants ?

L’INTERSYNDICALE de l’UT33 appelle tous les agents à la grève le mardi 7 février, et à se rassembler à 10h dans le hall Cours du Maréchal Juin.

*Les Animaux malades de la peste (Jean de Lafontaine)

Word - 179 ko
Télécharger le tract intersyndical de la Gironde 7 février 2012


Article publié le mardi 7 février 2012