Accueil > Notre Syndicat > Sections régionales et locales > IET et INTEFP > Les IET voyagent, l’INTEFP partage et c’est le dérapage !

Les IET voyagent, l’INTEFP partage et c’est le dérapage !


Tract intersyndical SUD Travail - CGT de la promotion 2011 des Inspecteurs-élèves du travail

Comme tous les ans, les inspecteurs élèves du travail ont l’opportunité de découvrir l’organisation de l’inspection du travail dans différents pays en octobre. En 2012, les 39 IET de la promotion 2011 ont été reçus par l’administration du travail au Canada, aux Pays-Bas, en Pologne, en Roumanie, en Belgique, au Portugal, en Angleterre, au Danemark, en Finlande, à Chypre, en Italie et en Lituanie. Comme le leur demandait la fiche d’orientation pédagogique (FOP) de l’INTEFP, chaque groupe d’inspecteurs-élèves a alors rédigé un rapport de 4 pages destiné à être transmis aux pays d’accueil.

Début mars 2013, Yves CALVEZ envoie à l’ensemble des Direccte et des Chefs de pôle T une compilation des rapports pour qu’ils puissent « s’inspirer des bonnes pratiques pour être plus efficaces ».

C’est une chose que le Ministère vienne faire les fonds de tiroirs de l’INTEFP pour tenter de légitimer sa réforme et alimenter ses prétendues tables rondes. C’en est une autre de diffuser un rapport sur les systèmes d’inspection du travail en Europe en omettant habilement de préciser la subjectivité des propos (exercice diplomatique exige) et sans jamais faire référence au contexte de son écriture !
Le ministère poussera même le vice jusqu’à remercier les rédacteurs qui découvrent alors l’instrumentalisation de leurs écrits considérés comme « intéressants »…

En réaction, les IET promotion 2011 adressent le 7 mars 2013, par la voie de leurs représentants au CA, des précisions quant au contexte dans lequel a été élaboré ce document ainsi que la qualité de leurs destinataires. Il est notamment demandé que le rapport ne soit plus diffusé sans le courrier.

Ce courrier a été envoyé et lu par l’ensemble des membres du CA.

L’incident était-il clos ?

C’était sans compter sur la Cfdt IDF qui, un mois plus tard, relance un condensé du rapport en faisant une nouvelle fois une référence au travail remarquable des IET, le tout dans un objectif de « désintoxication du Ministère » ! Pour la Cfdt, une désintoxication consiste donc à participer aux débats relatifs à un ministère plus fort en s’appuyant sur des rapports sortis de leur contexte, au besoin en estimant, contre l’avis de leurs propres auteurs, qu’il s’agit de rapports factuels… L’opportunité était trop belle !

Après 27 messages d’IET rédacteurs à présent en poste dans les services rappelant à la Cfdt leur volonté de ne pas être associés à cette démarche trompeuse, l’organisation accepte finalement de « suspendre » (et non pas retirer) la diffusion de son tact.

Trop tard !...

En persistant sur la voie d’une communication fallacieuse, en associant de manière forcée les anciens IET à marcher à ses côtés, comment le ministère, soutenu par la CFDT, peut-il prétendre organiser des débats loyaux et sincères avec les agents ?

NOUS DEMANDONS :
— L’ARRET DE LA TRANSMISSION DE CES RAPPORTS DANS LE CADRE DU PLAN SAPIN
— LA DIFFUSION DU COURRIER DE LA PROMOTION DES IET 2011

PDF - 21.9 ko
Tract IET Voyage SUD-CGT


Article publié le vendredi 19 avril 2013