Accueil > Actualités et luttes > "Ministère fort" > Grève nationale le 27 juin contre la réforme de l’Inspection du (...)

Grève nationale le 27 juin contre la réforme de l’Inspection du travail

Depuis décembre 2012 et les annonces de Michel Sapin d’une vaste réforme des services du ministère du Travail, l’inquiétude règne dans les services.

PDF - 115.5 ko
Réforme inspection - Appel à la grève SUD-CGT-SNU-FO 27 juin 2013

Malmené par la RGPP sauce Sarkozy, la perte continuelle de missions, le détricotage du Code du travail, l’introduction de méthodes de "rationalisation de l’action publique" et de "management par objectifs" importés du privé et ayant fait la preuve de leur nocivité sur l’organisation du travail et la santé des salariés du privé et des agents du public, le ministère du Travail est sorti de dix ans de gouvernement de droite meurtri par le suicide de deux collègues en 2011 et 2012, avec une longue bataille pour faire reconnaitre le caractère professionnel.

Dès son arrivée au pouvoir, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et son ministre du Travail Michel Sapin a donné le ton : poursuite de la RGPP, relookée sous le nom de "Modernisation de l’action publique" (MAP), poursuite de la baisse des effectifs, notamment de catégories C, reprise en main de l’Inspection du travail avec menaces de sanctions pour les boycotteurs de Cap Sitere, nouveau projet de décentralisation, et puis et puis...

Le projet de réforme de l’Inspection du travail qui se dessine (lire le compte-rendu du séminaire interrégional des 30-31 mai à l’INT) est porteur de gros dangers pour les services de l’Inspection du travail, le sens du métier et plus largement pour l’effectivité du droit du travail (comme ils disent !) :
— perte d’indépendance des agents,
— baisse des effectifs,
— encadrement et programmation du contrôle,
— spécialisation des agents et ses conséquences dramatiques pour tous les secteurs qui ne seront pas "prioritaires",
— destruction de la section d’inspection et perte du caractère de proximité de ce service public...

SUD Travail a publié sous forme d’argumentaires (lire les argumentaires pour une Inspection du travail généraliste et indépendante) les raisons fondamentales pour lesquelles nous devons combattre le projet de réforme Sapin.

Michel Sapin annoncera le 27 juin devant les Direccte les contours de la réforme (enfin, rien n’est encore décidé à ce jour, qu’ils disent !).

Ce jour-là, les organisations syndicales SUD Travail, CGT, SNU et FO appellent les agents à une journée de grève et de mobilisation pour faire échec à ce projet :

- Pour la défense et le maintien d’une Inspection du Travail généraliste, territoriale et indépendante (sections et agents) avec des moyens suffisants (le doublement des sections avec les effectifs correspondants) : Non à la réforme Sapin de l’Inspection du Travail !

- Pour que toutes les missions Emploi restent au sein du ministère : Non à l’acte III de décentralisation !

- Pour un recrutement massif d’agents dans les services, particulièrement en catégorie C : Non aux suppressions
d’emploi !

- Pour un véritable plan de revalorisation de tous les Contrôleurs du Travail !

- Pour un plan immédiat et massif de passage de CT en IT et de C en B, compensé par autant de création d’emplois.

Cette journée de grève du 27 juin est une étape indispensable, la dernière préalable au bouclage des textes de réforme : il s’agit par conséquent d’être massivement mobilisés pour exprimer notre rejet des projets de caporalisation de l’inspection du travail et d’externalisation de nouveaux services Emploi, et pour dissuader le ministère Sapin de les appliquer.

Le communiqué de soutien de l’Union syndicale Solidaires


Article publié le jeudi 6 juin 2013