Accueil > Dossiers > Inspection du travail > Aveyron : meurtre d’une technicienne agricole, agression d’un contrôleur du (...)

Aveyron : meurtre d’une technicienne agricole, agression d’un contrôleur du travail lors d’un contrôle, intimidation des services de l’inspection du travail. La ministre du travail doit réagir publiquement !

Nous apprenons qu’une technicienne de la Chambre d’agriculture de l’Aveyron est décédée ce matin après avoir été trainée puis jetée dans une mare d’eau glacée par le frère de l’exploitant agricole. Il a été placé en garde à vue. Cette technicienne de 25 ans réalisait une mission de contrôle et de conseil auprès de l’éleveur.

Bien que cette salariée ne fasse pas partie de nos services, nous sommes atterrés par la nouvelle de ce meurtre. Il nous rappelle le meurtre de Saussignac en 2004 au cours duquel une contrôleuse de la Mutualité sociale agricole (MSA) a été abattue.

Nous rappelons que les activités de contrôle exposent tou.te.s les intervenant.e.s (Urssaf, MSA, Inspection du travail, techniciens agricoles, conseillers prévention, etc.) et que les pouvoirs publics doivent garantir la sécurité de ces missions de contrôle et de conseil, qu’elles soient régaliennes ou de type consulaire.

Nous appelons les agents des Direccte à se réunir dans tous les départements dans les jours à venir pour aborder ensemble les conditions de travail dégradées auxquelles nous pouvons faire face dans nos missions de contrôle.

Nous invitons les agents de l’inspection du travail et des autres services de contrôle (SRC et CCRF notamment) à systématiser les contrôles en binômes dès qu’ils estiment que les conditions de sécurité pourraient ne pas être remplies, notamment en milieu agricole dans le contexte actuel.
Nous rappelons que nous avons saisi notre ministre (voir lettre ci-dessous en PDF) d’un incident de contrôle récent dans ce même département il y a quelques jours.

Nous appelons les ministres de tutelle des corps de contrôles et des chambres consulaires à rappeler et à défendre publiquement les prérogatives de contrôle et les missions des agents et salariés.

Nous rappelons que le CHSCT (Comité d’hygiène, sécurité et conditions de travail) de la Direccte Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées n’a toujours pas été réuni plus d’un mois après les faits !

Ci-dessous quelques liens vers les articles de presse relatant les faits :
Midi Libre

La Dépêche

Le Monde

France Bleu

Le Figaro

17-19 février 2016
SUD Travail Affaires sociales

Télécharger notre lettre ouverte du 15 février 2016 à Mme la Ministre du travail :

PDF - 53 ko
Aveyron_Lettre ouverte_Myriam EL KHOMRI_15 février 2016


Article publié le mercredi 17 février 2016