Accueil > Action syndicale et instances > Comité technique ministériel (CTM) > Compte rendu CTM du 24 avril 2019

Compte rendu CTM du 24 avril 2019

Le 17 avril s’est tenu un CTM supplémentaire pour « épuiser l’ordre du jour » (comme on dit dans le jargon du dialogue social dequalité) de celui du 12 mars. Car les points non traités s’accumulent et reviennent de réunion en réunion –comme, d’ailleurs, les points traités, à force de tergiversations. Pour vous donner une idée, étaient prévus rien moins que :
· Redécoupages, et notamment celui d’Auvergne-Rhône-Alpes (pour avis), fil rouge de l’intégralité des réunions de la nouvelle mandature
· Point d’information sur l’organisation territoriale de l’Etat, demandé préalablement au traitement de tout autre point de l’ordre du jour par l’ensemble des organisations syndicales du CTM, également devenu un classique depuis le CTM du 21 janvier
· Projet d’instruction relative à l’évaluation des agents du SIT (pour avis), suite du CTM précédent
· Offre nationale de formation transverse 2019 (pour avis), non traité au CTM précédent, et bilan 2017, non traité depuis le CTM du 10 janvier
· Rapport annuel diversité 2017 pour avis et provisoire 2018 pour information, non traité au CTM précédent
· Rapport annuel de la cellule d’écoute et d’alerte des ministères chargés des affaires sociales (CEMCAS) pour info, non traité au CTM précédent
· Plan d’action 2019 suite aux résultats du baromètre social 2018 (pour info), non traité au CTM précédent

Seuls points nouveaux (qui n’auront bien sûr pas été traités) :
· Adhésion à l’espace numérique sécurisé de l’agent public, volet rémunération (pour info)
· Point d’information sur WIKI’T (pour info)

A 13h00, nous en étions toujours aux discussions liminaires, à essayer d’arracher à l’administration (dont un DRH qui, entre deux sorties sur les bénéfices du coaching individuel et collectif, passait son temps à consulter son smartphone) :
· des informations sur l’organisation territoriale de l’Etat (voir ci-après)
· des engagements sur la situation désastreuse à l’INT et des conditions dans laquelle sera diligentée l’enquête paritaire suite à la tentative de suicide d’un IET il y a maintenant près de deux mois. A ce sujet il a été acté que ni le directeur de l’INT Bernard Bailbé ni le directeur des études ne seront dans la commission d’enquête, et que les représentant.es du personnel seront librement choisi.es par les organisations syndicales. Sans préjudice d’une organisation pérenne à mettre en place afin de traiter les problèmes bien réels de santé, sécurité et conditions de travail des IET pour le moment inexistante, le rapport d’enquête sur cette tentative de suicide sera présenté devant le CHSCT ministériel.
· des informations sur les garanties de confidentialité sur la déclaration d’intérêt en ligne (toujours rien) et l’envoi aux agent.es de la directive du DRH, a priori transmises aux directions, actant le gel de la rubrique 5 relative aux mandats syndicaux dans l’attente de précisions de la DGAFP.
Sans surprise, à l’issue de cette belle journée ensoleillée passée dans une salle aveugle et surchauffée de la DGEFP, seuls deux points de l’ordre du jour de l’administration ont été abordés : le projet d’instruction relative à l’évaluation des agents du SIT et, en raison de l’insistance de M. SOLD de la DGT malgré l’heure déjà tardive, la réorganisation et suppression d’une UC en Auvergne-Rhône-Alpes.

Lisez l’intégralité de notre compte rendu :

PDF - 254.7 ko
Compte rendu du CTM 17 avril 2019


Article publié le mercredi 24 avril 2019